mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

vendredi 5 mai 2017

Bilan du mois – Avril 2017

Bilan des lectures de Avril 2017 par Mally's Books
Une fois n’est pas coutume ! Cette fois-ci, le bilan des lectures du mois d’avril est publié à l’heure ! 

Avril fut un mois de lecture finalement assez moyen. Je ne pas dire que les livres découverts au cours des dernières semaines furent inintéressants, mais je n’ai pas ressenti d’émotions particulières à la rencontre de ces derniers livres. Voici le bilan des lectures du mois d’avril. 


Après l’avoir annoncé pendant des semaines, j’ai commencé avril avec le quatrième tome des aventures d’Erica Falck et Patrick Hedström. J’avais tout simplement adoré les trois premiers livres de Camilla Läckberg. Pour moi, l’auteure a un véritable don pour instaurer une atmosphère de suspense. Pourtant, même si j’ai passé un moment, je dois avouer que j’ai moins aimé L’oiseau de mauvais augure. 



L’oiseau de mauvais augure de Camilla Läckberg 

L'inspecteur Patrick Hedström est sur les dents. La ville de Tanumshede s'apprête à accueillir une émission de téléréalité, et tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces participants avides de célébrité. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. 

D'autant qu'une femme vient d'être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrick un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d'un fait divers banal ou macabre mise en scène ? 

Ma note : 14/20 


Puis, j’ai pioché dans ma P.A.L de partenariats pour en sortir Popcorn melody. Ce roman d’Emilie de Turckheim m’avait interpellé pour son côté poétique et décalé. Malheureusement, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire saugrenu de Tom et ses acolytes du Midwest américain. 



Popcorn melody d’Emilie de Tuckheim 

Tom Elliott est le propriétaire de l'unique supérette de Shellawick, petite ville du Midwest où le chômage et l'alcoolisme font des ravages. 

Seule l'usine de pop-corn du groupe Weeping Bison permet à la région de survivre. 

Un jour, un immense supermarché décide de s'implanter face au magasin de Tom. 

Ma note : 13/20 




Ce fut le petit imprévu de fin de parcours. J’ai clôturé avril avec le premier tome d’une saga graphique : Châteaux Bordeaux. J’avais eu un coup de cœur en découvrant l’existence de cette histoire qui nous plonge au cœur d’une famille Bordelaise productrice de vin. Un petit voyage pour découvrir le microcosme du nectar Bordelais. Bref, une histoire prometteuse. Cependant, je n’ai rien trouvé de palpitant à ce premier volet. 



Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent d’un vaste domaine situé au cœur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer rapidement de la propriété mais c’est sans compter sur la détermination de leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l'opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. 

Avec humilité et courage, la jeune femme se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra, au fil du temps, sa passion... 

Ma note : 14/20 



Au fil de mes récentes lectures, je me rends compte que je deviens de plus en plus exigeante sur les histoires que je découvre. N'y aurait-il pas besoin d'un peu de renouvellement dans la littérature française ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...