mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

mercredi 22 mars 2017

Top 5 • Les plus belles lectures de l’hiver 2016-2017

Top 5 - Les lectures de l'hiver 2016-2017 par Mally's Books
Quel plaisir de voir à nouveau le soleil, de sentir l’air frais parcourir notre peau ! Quelle douce saison que le printemps. Plus que jamais, il est pour moi signe de renouveau. Tout à fait revigorée par ce paysage d’espoir et de légèreté, j’aborde le Printemps avec une rare sérénité.

Côté lecture, c’est une saison que j’aime beaucoup car elle permet de se poser. Après l’effervescence des Rentrées Littéraires, la pression des engagements pris, j’aime prendre de temps de m’asseoir au soleil pour profiter d’un roman du fond de ma P.A.L. C’est le moment où je mets quelques peu les partenariats de côté pour retrouver des lectures plaisir. Vous l’aurez compris le Printemps est une saison que j’affectionne tout particulièrement. Mais avant de profiter de sa douceur salvatrice, je vous propose de découvrir les cinq livres qui ont marqué mon hiver.


L’hiver 2016-2017 ne restera pas une saison mémorable pour le blog. Entre l’emménagement dans le nouvel appart, les fêtes et l’envie dévorante de donner un nouveau tournant à mon avenir professionnel, j’ai eu un peu la tête ailleurs. En conséquence, j’ai lu beaucoup moins qu’à mon habitude, mais cela ne m’a pas empêché de tomber sur des livres qui m’ont beaucoup plu. Voici le Top 5 des plus belles lectures de l’hiver 2016 - 2017.

N° 5 : Les Mille Talents d'Eurídice Gusmão – Martha Batalha (14/20)



L’histoire d’Eurídice Gusmão, ça pourrait être la vôtre, ou la mienne. Celle de toutes les femmes à qui on explique qu’elles ne doivent pas trop penser. Et qui choisissent de faire autrement…

« Responsable de l’augmentation de 100 % du noyau familial en moins de deux ans, Eurídice décida de se désinvestir de l’aspect physique de ses devoirs matrimoniaux. Comme il était impossible de faire entendre raison à Antenor, elle se fit comprendre par les kilos qu’elle accumula. C’est vrai, les kilos parlent, les kilos crient, et exigent – Ne me touche plus jamais. Eurídice faisait durer le café du matin jusqu’au petit déjeuner de dix heures, le déjeuner jusqu’au goûter de quatre heures, et le dîner jusqu’au souper de neuf heures. Eurídice gagna trois mentons. Constatant qu’elle avait atteint la ligne, cette ligne à partir de laquelle son mari ne s’approcherait plus d’elle, elle adopta à nouveau un rythme alimentaire sain.»

Un livre atypique et débordant de joie de vivre qui prêche sans complexe pour l’indépendance des femmes.

Ce que j’ai aimé : L’originalité du point de vue adopté par l’auteure

N° 4 : Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver
- Antoine Dole & Bruno Salamone (16/20)



Un petit garçon s’emploie à prouver à ses parents que le monstre du placard existe. Et il a de bons arguments : le monstre du placard adore les bonbons, voilà pourquoi il y a des paquets vides sous le lit… Il s’ennuie pendant la journée et dessine donc sur les murs... Il est sportif et c’est lui qui laisse des traces de baskets sales sur le tapis du salon… Ben voyons ! Mais le monstre a aussi peur du noir, c’est pour ça qu’il faut laisser la veilleuse allumée la nuit...

Même le plus cartésien des ingénieurs ne pourrait s’empêcher de retomber en enfance devant cet album !

Ce que j’ai aimé : L’esprit fripon des crayonnés.

N° 3 : Ainsi soit-elle – Benoîte Groult (17/20)



On a trop longtemps pris la parole de l'homme pour la vérité universelle et la plus haute expression de l'intelligence, comme si l'organe viril constituait la plus noble expression de la sexualité. Il faut que les femmes crient aujourd’hui, et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri, qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, car alors il devrait se retourner contre elles-mêmes, mais un cri de vie. Il faut enfin guérir d'être femme. Non pas d'être née femme mais d'avoir été élevée femme dans un univers d'hommes, d'avoir vécu chaque étape et chaque acte de notre vie avec les yeux des hommes et les critères de hommes ; et ce n'est pas en continuant à écouter ce qu'ils disent, eux, en notre nom ou pour notre bien, que nous pourrons guérir.

N’est-il pas surprenant de constater, quarante ans après que ce récit semble encore tout à fait d’actualité ?

Ce que j’ai aimé : La prise de conscience provoquée par l’auteure

N° 2 : Culottées, Tome 1 – Pénélope Bagieu (18/20) Coup de cœur !



Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d'origines et d'époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l'Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d'exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.

Une vraie source d’inspiration pour toutes ces jeunes filles qui peinent encore à trouver confiance en elles.

Ce que j’ai aimé : L’omniprésence de l’humour pour faire passer les messages. 

N° 1 : Petits secrets, grands mensonges – Liane Moriarty (18/20) Coup de cœur ! 



Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux. 

Fans de Desperate Housewives, vous allez adorer ! 

Ce que j’ai aimé : L’atmosphère de huit-clos communautaire. 

Et vous quelles ont été vos meilleures lecture de cet hiver ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...