mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

vendredi 3 mars 2017

Bilan du mois - Février 2017

Bilan des lectures de Février 2017 par Mally's Books
Du mois de février, je ne retiendrai qu’un mot : dissipée. Gagnée par l’excitation, l’impatience, l’envie de passer à autre chose, j’ai eu du mal à me concentrer et cela s’en ressent clairement sur mes lectures. J’ai lu seulement trois livres ce mois-ci, dont un partiellement. Certains textes sont excellents et j’en garderai un souvenir marquant, alors qu’un un autre m’a beaucoup moins convaincue. Mais de manière générale, je suis assez satisfaite de ces ouvrages.


J’ai commencé le mois de février en achevant la lecture de Là où se croisent quatre chemins, premier roman du jeune auteur Tommi Kinnunen que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la contribution des Editions Albin Michel.

J’ai beaucoup aimé cette fresque familiale, bien qu’il m’ait manqué une pointe d’originalité pour être pleinement séduite.


Au nord de la Finlande, un village perdu au cœur de la taïga voit se nouer le destin d’une famille. En 1895 Maria élève seule sa fille et vite en toute indépendance grâce à sa profession de sage-femme.

Dans l’ombre de sa mère, Lahja cherche quant à elle à s’affirmer en réalisant son rêve : fonder un foyer. Mais Onni, l’homme qu’elle a choisi, cache un secret qui compromet toute promesse de bonheur.

Des décennies plus tard, en s’installant dans la maison familiale, Kaarina, leur belle-fille, va faire tomber silences et non-dits transmis de génération en génération...

Ma note : 14/20

Puis j’ai enchaîné avec un livre que je gardais bien au chaud dans ma Kindle. Un livre que j’avais un peu peur de sortir, qui m’impressionnait par sa renommée mais aussi par le poids de sa prise de position. J’ai lu Ainsi soit-elle de Benoîte Groult et j’en suis très fière. A la fois consternée de constater que ce texte des années 70 est tout à fait transposable à notre époque mais aussi profondément étonnée que cet essai ne soit pas étudié dans les programmes scolaires, je suis intimement convaincue que c’est à nous mères, sœurs, marraines de faire connaître le récit des différences engendrées par notre genre aux jeunes générations.

Ainsi soit-elle de Benoîte Groult

On a trop longtemps pris la parole de l'homme pour la vérité universelle et la plus haute expression de l'intelligence, comme si l'organe viril constituait la plus noble expression de la sexualité. Il faut que les femmes crient aujourd’hui, qu’elles aient envie d'entendre ce cri, qui n'est pas un cri de haine, […] mais un cri de vie.

Il faut enfin guérir d'être femme. Non pas d'être née femme mais d'avoir été élevée femme dans un univers d'hommes, d'avoir vécu chaque étape et chaque acte de notre vie avec les yeux des hommes et les critères de hommes ; et ce n'est pas en continuant à écouter ce qu'ils disent, eux, en notre nom ou pour notre bien, que nous pourrons guérir.

Ma note : 17/20


Enfin, j’ai achevé le mois avec Le souffle d’octobre 1917. Je m’étais engagée à découvrir ce livre dans le cadre de ma participation à la Masse Critique Babelio, mais je pense que je vais désormais arrêter de m’inscrire. Trop souvent je reçois des livres qui divergent profondément de l’idée que je m’en étais fait. La majeure partie du temps, je suis déçue et ayant déjà beaucoup de livres à lire, je pense me concentrer plutôt sur des ouvrages qui me correspondront davantage.

J’ai quelques regrets pour ce texte, car je sujet aurait pu être passionnant. Malheureusement, le traitement adopté n’a pas été à la hauteur de mes attentes.


Le souffle d'octobre 1917 de Bernard Pudal & Claude Pennetier

Il y a cent ans, la révolution russe d’Octobre 1917 générait une espérance planétaire. Pourquoi, portés par le souffle de cet événement, des centaines de millions de personnes ont-elles cru au communisme ?

Cet ouvrage, basé sur les autobiographies de communistes français, révèle les motivations singulières de militants convaincus par la révolution bolchévique, et analyse ce que fut ce système : un nouveau type de pouvoir basé sur la domination d’une élite issue du peuple.

Ma note : 09/20



A quelques exceptions près, les lectures du moment proviennent essentiellement de partenariats. Non pas que je me désintéresse de ce qui se trouve déjà dans ma bibliothèque, mais je tiens à honorer mes engagements sur les livres reçus lors des rentrées littéraires de Septembre et de Janvier. Le printemps étant généralement plus calme, je compte en profiter pour ressortir mes polars.

Je vous retrouve très vite pour découvrir le Book Haul du mois de février et pour vous présenter un nouveau livre que je finirai au cours du week-end.

1 commentaire:

  1. Dommage pour ta déception avec le souffle d'octobre :(
    Par contre, je note avec intérêt Ainsi soit-elle de Benoîte Groult pour plus tard étant dans une phase où ma concentration m'impose des livres plus légers.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...