mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

samedi 7 janvier 2017

Top 5 • Les plus belles lectures de l'automne 2016

Le Top 5 des meilleures lectures de l'automne 2016, par Mally's Books
Voici un article qui arrive un peu en retard, car nous avons déjà bien attaqué l’hiver. Mais puisque nous en sommes à faire un bilan de l’année qui vient de s’écouler, autant en profiter pour vous faire un rappel de ces livres qui m’ont particulièrement marqué.

Le Top 10 de mes meilleures lectures de 2016 va bientôt arriver, mais avant ce moment crucial ou se révèlent les textes les plus mémorables de la période, je souhaitais faire un point sur les cinq livres qui m’ont le plus émus cet automne.

Nous avions initié ce premier rendez-vous il y a quelques mois avec le premier Top 5 de mes lectures de l’été 2016, l’objectif étant de vous faire partager mes coups de cœur au fil de l’eau. Après tout, il existe tant de livres magnifiques qu’il serait dommage que tous n’aient pas une tribune pour laisser leur charme opérer.

Le bilan de mes lectures d’automne est tout à fait honorable ! Sur les onze ouvrages découverts, seuls deux m’ont réellement déçu, au point pour l’un d’entre eux d’en abandonner la lecture. Mais si ces livres n’ont pas été à la hauteur de mes espoirs, j’en retiens malgré tous des échanges constructifs qui m’ont permis d’évoluer dans ma manière de chroniquer.

Pour les neuf autres, en revanche, les notes avoisinent la très bonne moyenne de 15/20, ce qui me permet de vous affirmer que certains de ces textes sont tout bonnement époustouflants ! Pour tout dire, j’ai même eu du mal à établir un classement, tant chacun d’entre eux dégage une émotion unique.

N° 5 : Les jeunes mortes – Selva Almada (15/20)


Années 80, en Argentine : trois crimes, trois affaires jamais élucidées. Les victimes sont des jeunes filles pauvres : Andrea, 19 ans, retrouvée poignardée dans son lit ; María Luisa, 15 ans, dont le corps est découvert sur un terrain vague ; Sarita, 20 ans, disparue du jour au lendemain. Troublée par ces histoires, Selva Almada se lance trente ans plus tard dans une étrange enquête… Elle reconstitue les faits, moins pour trouver les coupables que pour dénoncer l’indifférence d’une société où le corps des femmes est une propriété publique.

Ce récit est ahurissant mais nécessaire pour faire évoluer les relations hommes-femmes, encore ombrageuses dans certaines parties du globe.

Ce que j’ai aimé : L’engagement politique de l’auteure.

N° 4 : La voix des vagues – Jackie Copleton (15/20)


Lorsqu'un homme horriblement défiguré frappe à la porte d'Amaterasu Takahashi et qu'il prétend être son petit-fils disparu depuis des années, Amaterasu est bouleversée. Elle aimerait tellement le croire, mais comment savoir s'il dit la vérité ?

Ce qu'elle sait c'est que sa fille et son petit-fils sont forcément morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont bombardé Nagasaki. Avec l'arrivée de cet homme, Amaterasu doit se replonger dans un passé douloureux dominé par le chagrin, la perte et le remord. L'apparition de l'étranger sort Amaterasu de sa mélancolie et ouvre une boîte de Pandore d'où s'échappent les souvenirs qu'elle a laissé derrière elle ...

Ce que j’ai aimé : La mélancolie enveloppante du récit.

N° 3 : Les règles d’usage – Joyce Maynard (16/20)


Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L’espoir s’amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre.

Un roman résolument optimiste et profondément humaniste qui vous laissera sans voix.

Ce que j’ai aimé : La profondeur de l’écriture qui s’attache à chaque petit détail.

N° 2 : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee (16/20)


Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Lire ce roman, c’est faire une véritable expédition au plus près des mentalités américaines. On se frotte au racisme, aux mœurs ; on s’interroge sur le bien-fondé de la pensée collective. Le texte d’Harper Lee fait preuve d’une grande ouverture d’esprit pour l’époque et là réside certainement toute sa richesse.

Un essentiel dans une bibliothèque !

Ce que j’ai aimé : L’esprit de tolérance qui se dégage de ce classique.

N° 1 : La perle et la coquille – Nadia Hashimi (18/20) Coup de cœur !


Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses sœurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d'une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba.


Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

Comme son nom l'indique, une véritable perle à découvrir de toute urgence !

Ce que j’ai aimé : Le plaidoyer pour l’éducation des femmes,
seule échappatoire à l’ignorance conservatrice.


A l’automne, on prend généralement le temps de regarder tomber les feuilles, grosses chaussettes aux pieds, un mug fumant dans une main et un livre dans l’autre. Pendant ces moments cocooning, vous avez sûrement eu l’occasion de faire de belles découvertes littéraires. Quelles sont-elles ? Que vous ont-elles apporté ?

Quant à moi, il est désormais temps de m’attacher à la préparation du Top 10 de mes plus belles lectures de 2016. Je vous retrouve très vite pour vous faire (re)découvrir ces ouvrages, qui j’espère, sauront vous séduire.

Pour le Top 5 des lectures de l’hiver, rendez-vous fin mars 2017 !

2 commentaires:

  1. Ton affiche, elle est GENIALE !! :')

    (oui oui j'assume mon commentaire inutile !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH ! Ça me fait plaisir ! Commentaire on ne peut plus utile parce que mon cher et tendre était un peu septique en me voyant l'installer dans la chambre... Mais je l'adore et en plus, rien de plus facile à réaliser ! Je t'envoie le PDF si tu le veux.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...