mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

mardi 3 janvier 2017

Rentrée littéraire Janvier 2017 : les 13 livres que j'ai repéré - Partie 1

Rentrée littéraire Janvier 2017 : les 13 livres que j'ai repéré - Partie 1
Avec janvier s'installe le froid et l'incertitude d'une nouvelle année pleine de surprises. 365 jours pour créer sa propre histoire. Mais début janvier, c'est aussi l'occasion de découvrir les nouvelles publications littéraires qui rythmeront la vie culturelle de ces prochains 365 jours.

Comme à chaque Rentrée Littéraire, je vous propose une sélection de livres qui m'ont interpellé. Voici les huit premiers titres de mes repérages de janvier.


Danser au bord de l’abime

Grégoire Delacourt
Editions JC Lattès
Sortie le 2 janvier 2017 

« Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait. » 

Je vous sauverai tous 

Emilie Frèche 
Editions Hachette 
Sortie le 2 janvier 2017 

« Désemparée par le départ de sa fille de 17 ans en Syrie, embrigadée par Daesh et dont elle est sans nouvelles, Laurence commence un journal. Elle y transcrit son incompréhension et sa tristesse. La mère interpelle sa fille et lui raconte son combat contre le radicalisme. Son journal fait écho à celui qu’a tenu Eléa un an auparavant, dans lequel se dévoile son endoctrinement progressif. » 

Là où se croisent quatre chemins 

Tommi Kinnunen 
Editions Albin Michel 
Sortie le 2 janvier 2017 

« Au nord de la Finlande, un village perdu au cœur de la taïga voit se nouer le destin d’une famille. Tout commence en 1895 avec Maria, qui élève seule sa fille et à qui la profession de sage-femme assure une certaine indépendance. Dans l’ombre de sa mère, Lahja cherche quant à elle à s’affirmer en réalisant son rêve : fonder un foyer. Mais Onni, l’homme qu’elle a choisi, revenu de la guerre en héros, cache un secret qui compromet toute promesse de bonheur. Des décennies plus tard, en s’installant dans la maison familiale, Kaarina, leur belle-fille, va faire tomber silences et non-dits transmis de génération en génération… » 

Le nouveau nom 

Elena Ferrante 
Editions Folio 
Sortie le 3 janvier 2017 

« Naples, années soixante. Au cours de son repas de mariage, Lila découvre que son mari Stefano a offert les chaussures imaginées et dessinées par elle à Marcello Solara, qui règne sur le quartier avec son frère, Michele, deux hommes qu'elle déteste. Pour Lila, née pauvre et devenue riche en épousant l'épicier Carracci, c'est le début d'une période trouble : elle méprise son mari, refuse qu'il la touche, mais finit par céder. 
Elle va travailler dans la nouvelle boutique de la famille Carracci, tandis que Stefano ouvre également un magasin de chaussures en partenariat avec les Solara. De son côté, son amie Elena, la narratrice, continue ses études au lycée et est toujours amoureuse de Nino Sarratore, qui fréquente à présent l'université. Quand les vacances d'été arrivent, les deux amies partent pour Ischia en compagnie de Nunzia, la mère de Lila, et de Pinuccia, sa belle-soeur, car l'air de la mer doit aider Lila à prendre des forces pour qu'elle puisse donner un fils à Stefano. 
La famille Sarratore aussi est en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino. Le nouveau nom est la suite de L'amie prodigieuse , qui évoque l'enfance et l'adolescence de Lila et Elena. Avec force et justesse, Elena Ferrante y poursuit sa reconstitution d'un monde, Naples et l'Italie, et d'une époque, des années cinquante à nos jours, donnant naissance à une saga romanesque au souffle unique. » 

Celle qui fuit et celle qui reste 

Elena Ferrante 
Editions Gallimard 
Sortie le 3 janvier 2017 


« Pour Elena, comme pour l’Italie, une période de grands bouleversements s’ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s’annoncent, les mouvements féministes et protestataires s’organisent, et Elena, diplômée de l’École normale de Pise et entourée d’universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d’amour et de haine, telles deux sœurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix. »  

Le garçon qui courait 

François-Guillaume Lorrain 
Editions Sarbacane 
Sortie le 4 janvier 2017 

« En 1936, Kee-Chung remporte le marathon aux Jeux Olympiques de Berlin sous les couleurs du Japon. Le jeune Coréen, dont le pays a été annexé, a dû courir sous les couleurs de l’ennemi. » 

Toxique 

Niko Tackian 
Editions Calmann-Levy 
Sortie le 4 janvier 2017 

« Elle aime saboter la vie des autres, Elle n’éprouve aucune empathie, Elle poursuit un but. Elle est toxique. Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît. » 

No home 

Yaa Gyasi 
Editions Calmann-Levy 
Sortie le 4 janvier 2017 

« Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique. » 



Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir les sept autres livres qui ont retenu mon attention.

D'ici là, bonne lecture et bonne reprise !

4 commentaires:

  1. Voici une sélection qui donne envie de courir chez son libraire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli compliment ! Il ne faut surtout pas hésiter, les libraires sont toujours très heureux de nous voir débarquer chez eux en courant =)

      Supprimer
  2. Merci pour vos repérages précieux, moi, j'ai repéré (entre autres, il y a tellement) Nous, les passeurs , de Marie Barraud. Robert Laffont. Et La vie magnifique de Frank Dragon, de Stéphane Arfi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, c'est en tout cas un grand plaisir pour moi de vous faire partager mon petit tout d'horizon.

      Ne manquez pas la suite de la sélection la semaine prochaine !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...