mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

jeudi 27 octobre 2016

Top 5 • Les plus belles lectures de l'été 2016

Top 5 Les lectures de l'été par Mally's Books
Chaque saison, je lis en moyenne une quinzaine de livres, et si tous ne me séduisent pas, d’autres laissent en moi un souvenir irréversible. En fin d’année, j’envisage de faire un Top 10 de mes meilleures lectures, malheureusement, tous mes coups de cœur ne pourront y figurer. 

Pourtant, ces livres que j’ai aimé, j’ai envie de vous les conseiller, encore et encore. C’est pourquoi, à chaque fin de saison, j’ai décidé de vous proposer un Top 5 de mes plus belles découvertes. Alors on commence par une petite séance de rattrapage, avec les 5 plus belles lectures de l’été 2016.


Si je devais faire un bilan sur les livres lus au cours de l’été, j’avouerai une certaine déception. Sur les seize titres lus, peu de livres m’ont vraiment fait dire « whaou » ! Cependant, cinq d’entre eux se sont détaché du lot. 


N° 5 : La vie des mini-héros – Olivier Tallec (15/20) 



À l'image du super-héros, le mini-héros n'a peur de rien... en tout cas, pas des mini-chiens. Et il n'est pas rare que le mini-héros fasse des blagues qui ne font rire que lui. Dans cet album plein d'esprit, Olivier Tallec décrit à travers des saynètes drôles et subtiles ce qui fait le sel du quotidien des mini-héros, ces petits êtres qui ont la faculté de saisir l'extra de l'ordinaire et qu'on appelle communément... les enfants. Un livre d'humour qui séduira petits et grands. 

Ce que j’ai aimé : Le positivisme de l'enfance

N° 4 : Le tailleur de pierre – Camilla Läckberg (16/20) 



Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ? 
Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa, Patrik Hedström mène l'enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines - querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles - dont les origines peuvent remonter jusqu'aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps, sans jamais avoir cessé de la haïr... 

Ce que j’ai aimé : Le suspense qui repose sur une alternance d’époques. 

N° 3 : Réparer les vivants - Maylis de Kerangal (16/20) 



Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. 
Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour. 

Ce que j’ai aimé : La puissance d’immersion et l’analyse de la symbolique accordée au cœur. 


N° 2 :  Le trône de fer, Intégrale 1 - Georges R.R. Martin (17/20) 



Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami, Lord Eddard Stark rend paisiblement la justice. 
Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent... 

Ce que j’ai aimé : La richesse de l’univers. 


N° 1 :  Quelqu’un en vue – Inès Bénaroya (17/20) 



L’observation vire à l’obsession. Soir après soir, il mate. Chacune de leurs fenêtres est une vignette dans laquelle serpente, au rythme des apparitions et disparitions, un microcosme muet et fascinant. Son regard en perpétuel mouvement s’introduit et dissèque le va-et-vient. Du haut de sa tour d’où personne ne le voit, il infiltre les secrets. C’est lui le maton à présent. Les prisonniers sont en face, dans leur cellule baignée de lumière. 

Ce que j’ai aimé : La double lecture. 


L’été est souvent la période durant laquelle les gens prennent le temps de se poser avec un bouquin, et je suis sûre que vous avez de bons conseils à revendre en matière de lecture. Quels sont vos coups de cœur de l’été ? 

De mon côté, je vous donne rendez-vous dans quelques mois pour le Top 5 des lectures de l’Automne !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...