mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

jeudi 4 août 2016

Book Haul du mois - Juillet 2016

Illustration Mally's Books - Book haul - Juillet 2016
Malgré l'été et ses excès, je reste dans une démarche raisonnable. J'essaie -je dis bien j'essaie car quand je passe devant un étal de livres, c'est souvent difficile de résister- d'acheter moins pour me concentrer sur ce que j'ai déjà.

Mais toutes les bonnes résolutions ne pourront enlever le fait qu'il y a beaucoup de livres que je ne possède pas encore, et qui m'intéresssent énormément. Fatalement, je suis bien obligée de faire un petit tour en librairie de temps en temps, ne serait-ce que pour me tenir au courant des sorties littéraires. Et puis vous savez ce que c'est, on commence à parcourir les rayons et on se dit : "J'en ai entendu parlé de celui-là, il parait qu'il est pas mal !" et hop, dans le panier ! Puis : "Oh, elles sont trop belles ces illustrations !" et hop, one more in my P.A.L. Ou encore " C'est la suite de ma saga du moment, il faut AB-SO-LU-MENT que je sache ce qui se passe ensuite !".

Bref, à être raisonnable, on se retrouve souvent à avoir payer pour 50€ de bouquins en moins de 10 minutes. Heureusement, acheter un livre c'est toujours un investissement durable.



Voici comment ma bibliothèque s'est à nouveau enrichie ce mois-ci.

J'ai jeté mon dévolu sur L'amie prodigieuse dont j'ai lu de très bonnes critiques. Elena Ferrante nous propose de suivre les destins croisés de deux amies Napolinaines, de l'enfance à l'aube de l'âge adulte. Il s'agit là du premier volet d'une saga romanesque qui reconstitue l'évolution de Naples, de l'Italie des années cinquante à nos jours. 

Ici, quand on parle de saga, Camilla Läckberg n'est jamais loin! Et chose promise, chose faite, L'oiseau de mauvaise augure et L'Enfant allemand ont rejoint le nid. Dans L'oiseau de mauvais augure, l'auteure se penche sur la question de la téléréalité et les derives qui en découlent. Redites de faits divers et macabres mises en scène se mèlent  à nouveau dans le huit-clos de Fjällbacka. Comme son titre l'indique, L'Enfant allemand ravive de douloureux souvenirs de la Seconde Guerre mondiale et invite l'héroïne Erica Falck à enquêter sur les traces de son histoire familiale.

Le choeur des femmes m'a été vivement conseillé par une amie très sensible à la condition feminine. Jean Atwood, un jeune interne  en médecine qui se destine à devenir chirurgien gynécologue va apprendre à soigner les maux des femmes et pas seulement leur corps.

Mon premier Virginia Woolf. Cela fait peine à croire, mais je n'ai encore jamais lu cette auteure. Mrs Dalloway décrit une journée de Clarissa Dalloway, dans l'Angleterre d'après la Première Guerre Mondiale. Un tableau impressionniste qui offre une véritable fresque de la ville de Londres.

Enfin, mon abonnement Exploratology s'est terminé sur Le palais des illusions, qui nous plonge dans le monde enchanté de la mythologie indienne. Un savoureux condencé de contes et légendes que je m'imagine bien lire au coin du feu cet automne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...