mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

mercredi 3 août 2016

Bilan du mois - Juillet 2016

Bilan du mois - Juillet 2016
Juillet 2016 marque un nouveau virage dans le fonctionnement de Mally's Books. Un mois au cours duquel j'ai trouvé le temps de concrétiser certains projets qui me tenaient à cœur. 

La mise en place d'un nouveau rendez-vous, tout d'abord, puisque nous aurons désormais l'occasion d'apprendre à mieux nous connaître grâce à L'introspection littéraire. J'en rappelle le principe : je compte poster régulièrement des questionnaires qui dévoilent quelques aspects de mon profil lectrice. Questionnaires que je vous invite à reprendre et à partager à votre tour avec votre communauté.
Certains d'entre vous m'ont d'ores et déjà fait de chaleureux retours sur cette nouvelle rencontre et je suis ravie que l'idée vous séduise. Pour le moment, la périodicité de L'introspection littéraire n'est pas encore établie, mais il y aura de nouveaux questionnaires rapidement.

Et le départ d'une nouvelle aventure qui m'encourage à valoriser le travail de jeunes auteurs dont les textes n'ont pas encore eu la chance de passer la barrière du secrétariat des maisons d'édition. Je ne sais encore où me mènera cette nouvelle expérience, mais ce qui est sûr, c'est que je me plais énormément à mettre mes compétences au service de ces écrivains en herbe.




Voici d'ailleurs l'un des premiers ouvrages qu'il m'a été donné de découvrir :

Ezequiel de Simon Mazière

San Salvador, l’une des villes les plus peuplées de l’Amérique centrale. De jour, la ville s’anime devant les belles façades blanches. Pourtant, la nuit venue, elle se mue en un véritable lieu de terreur. Retranchés dans les arrières quartiers, deux gangs se vouent une guerre sans merci, à base de trafics de drogues, de fusillades, d’enterrements et de représailles.
Ezequiel c'est l'histoire ordinaire d'une descente en enfer d'un jeune Salvadorien attiré par les sirènes des gangs. Un destin tragique lié à un pays dont on oublie trop souvent qu'il est en guerre civile depuis plus de vingt ans.


Ma note : Pour un premier jet, 13/20

En termes de lecture, le mois de juillet a été un peu moins riche qu'à l'accoutumée, tout simplement parce que la lecture de l'intégrale 1 du Trône de fer m'a pris beaucoup de temps. En conséquence, je n'ai pas lu beaucoup d'autres livres, mais je suis satisfaite d'avoir accordé trois semaines à ce très bel ouvrage qui m'a vraiment permis d'apprécier la fantasy à sa juste valeur. Je n'irai pas jusqu'à dire que ce fut une révélation, mais pour sûr, je ne passerai pas à côté des autres volumes de la saga.


Le trône de fer, Intégrale 1 de George R.R Martin

Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami, Lord Eddard Stark rend paisiblement la justice.
Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

Ma note : 17/20


La dernière semaine de juillet m'a permis d'honorer mon engagement auprès de la Masse Critique Babelio en lisant et chroniquant Les yeux d'Astrid. Malheureusement, je n'ai pas du tout accroché avec ce livre qui se veut donner une leçon de vie, mais qui n'a au fond rien de très emballant.

Les yeux d'Astrid de Jean-Marie Kassab

Victime d’un père autoritaire, Francis, travailleur acharné devenu millionnaire fait récemment faillite. En instance de divorce de surcroît, le cumul des problèmes le mène au désespoir. Envisageant pour un moment le suicide, il se retrouve au hasard des routes face à face sur une plage déserte avec une inconnue prénommée Astrid. À travers quelques questions judicieuses, Astrid ouvre les yeux de Francis, l’aide à identifier ses problèmes réels et à poursuivre sa quête du bonheur pour retrouver la joie de vivre qui était en fait à portée de main. 

Ma note : 09/20


Après cette déception, j'ai voulu retrouver un peu de jovialité avec une BD de Margaux Motin. Comme toujours, la bonne humeur est au rendez-vous !



La tectonique des plaques de Margaux Motin

Aïe... La vie est parfois une belle sal*** ! Et quand le changement naturel est en place, rien ne saurait l'arrêter. Au grand désespoir de ses fans, Margaux Motin revient avec la triste nouvelle d'une séparation avec le père de sa fille. Dès les premières planches, on devine un album empreint de nostalgie. Mais comme toujours avec Miss Motin, l'apitoiement ne dure jamais bien longtemps !

Ma note : 14/20


Ce mois de juillet fut très intéressant en termes d'ouverture. Il ouvre la porte à de nouvelles possibilités, à de nouvelles idées qui n'attendent qu'à être développées. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...