Bilan du mois - Mars 2016

17:28:00

Bilan du mois - Mars 2016
Inégales ! C'est le mot qui qualifie le mieux les lectures de ce mois-ci. A vrai dire, j'ai tellement été obnubilée par Dégats des eaux que je suis actuellement en train de finir et par Ce qui ne nous tue pas... que j'en ai presque oublié toutes les autres lectures du mois. Et pourtant, elles ont été hétéroclites, car en plus des quelques romans présentés ci-dessous, je me suis également lancée dans la redécouverte de grands classiques de la littérature : Les Fables de La Fontaine et les Contes de Grimm, auxquels s'ajoute un roman que l'on m'a envoyé mais qui suscite encore en moi quelques malaises. Je vous en parlerai probablement prochainement.



Faisons néanmoins un petit tour des lectures passées :


Le dernier baiser de James Crumley

Alors qu'il est déjà sur la piste d'un écrivain alcoolique en cavale, C.W. Sughrue un détective privé au passé qu'on devine un peu louche est engagé par une tenancière de bar pour retrouver sa fille disparue depuis 10 ans. Accompagné d'un bouledogue passablement alcoolique, il sillonne les routes du sud américains à la recherche de la dite évadée et va se mêler à des histoires encore plus improbables. 
J'ai été vraiment désarçonnée par ce polar. Un véritable ascenseur émotionnel qui se joue des paradoxes et s'appuie sur la faiblesse de la nature humaine. A découvrir pour son originalité. 

Ma note : 13/20

Ce qui ne nous tue pas... de Carole Declercq

1944, pendant l’Occupation. Les Français vivent désormais dans l’espoir d’un débarquement allié et l'inquiétude gagne l'armée allemande. Maximilian von Wreden, officier allemand, est en poste à Paris depuis quelques mois quand il rencontre Marianne, une étudiante en philosophie de 21 ans. Ce qu'il ne sait pas, c'est que la jeune femme travaille en réalité pour un réseau de résistants. Pour elle, il est d'abord l'homme à abattre. 
Ce livre est vraiment le meilleur que j'ai lu cette année. Le récit est plein de finesse et de séduction malgré une époque troublée, difficile à décrire.  A lire de toute urgence !

Ma note : 19/20 Immense Coup de Cœur !

Pas mon genre ! de Yatuu

Comment trouver sa place dans une société ultra-normalisée lorsqu'un naît fille, mais qu'on n'aime ni les fringues, ni le maquillage, ni les discussions alambiquées sur les mecs et encore moins les théories moyenâgeuses selon lesquelles certaines choses sont réservées aux femmes et d'autres aux hommes ? Yatuu tente de faire la lumière cette question hautement psychologique qui trouve mon nombre d'entre nous.
Malheureusement, à mon sens, la réponse apportée tombe un peu à plat et aurait mérité un peu plus de profondeur...

Ma note : 14/20


Le second fait, vraiment manquant de ce mois de mars est le message d'encouragement posté par Carole Declercq sur son Facebook, dans lequel elle me félicite pour ma chronique de Ce qui ne nous tue pas...

En l'espace de six mois, depuis la sortie de Ce qui ne nous tue pas..., je n'ai eu que des bonheurs. J'ai fait la...
Posté par Carole Declercq sur mercredi 16 mars 2016
Je ne saurais dire à quel point ce message m'a fait plaisir. Lorsqu'on est lecteur, c'est un peu la consécration... J'espère avoir l'occasion de lire encore de jolis textes dans ce genre.

Je profite également de ce billet pour remercier les Editions Persée qui m'ont fait parvenir A la recherche d'un nouveau monde - Tome 1 : La Partance de Vital Roy. Je suis  très touchée par cette marque de confiance qui confirme chaque fois un peu plus ma passion pour la lecture. La chronique de cet ouvrage va très vite arrivée, puisqu'il est le prochain sur ma liste.

Enfin, comme vous le savez, il m'a été difficile ces dernières semaines d'accorder autant de temps à la lecture que ce que j'aurais voulu. Mais je suis désormais dans une phase de recherche d'emploi qui devrait me permettre, entre deux candidatures, de m'accorder plus de souplesse pour lire et écrire. nous devrions donc nous retrouver un peu plus régulièrement ces prochaines semaines.

You Might Also Like

0 commentaires

Les meilleurs articles

Twitter