mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

lundi 1 février 2016

Bilan du mois - Janvier 2016

Bilan du mois - Janvier 2016
J'ai rarement connu des périodes de lecture aussi satisfaisantes ! 

Depuis le début de l'année, je n'ai enchaîné que de très bons livres, et je suis également très contente de la diversité de mes lectures ce mois-ci, tant par la forme que par le fond. On y retrouve le classique roman, à la sauce historique, sentimentale puis complètement burlesque, entrecoupé de plusieurs BD qui ont été une vraie petite bulle d'air. J'ai intercalé les petits et les gros livres, les sombres histoires et d'autres beaucoup plus légères. Je reste persuadée que c'est le bon rythme à adopter. J'espère pouvoir m'y tenir.


Au revoir là-haut de Pierre Lemaître

Rescapés du premier conflit mondial, détruits par la guerre vaine, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne pourra rien faire pour eux. Abandonnés, condamnés à l'exclusion, les deux amis refusent pourtant de céder à l'amertume. Défiant la société, ils imaginent une arnaque  nationale, d'une audace inouïe et d'un cynisme absolu.
Pierre Lemaître propose une chronique sociale de la France d'après-guerre à travers une stupéfiante galerie de portraits. La lutte pour la vie flirt avec la lutte du pouvoir. C'est une histoire d'amitié mais aussi de souffrance qui ne peut laisser personne indifférent. 

Ma note : 18/20 Coup de cœur !

Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin-Lugand

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel. 
L'intrigue de ce livre s'avère décevante, et laisse sur une impression d'inachevé. L'histoire manque de substance et de réalisme et les personnages tournent en rond. Un manque de profondeur qui m'a laissé sur ma fin.

Ma note : 12/20


Joséphine, Tome 1 de Pénélope Bagieu


Éternelle célibataire, fille incomprise, acheteuse compulsive un brin émotive et peu intéressée par son devenir professionnel, Joséphine est un peu maladroite dans sa vie. En deux mots un gentil boulet qui nous ressemble un peu trop. Joséphine nous fait partager ses petites misères quotidiennes et sa chasse à l'homme un peu trop infructueuse à son goût. Pénélope Bagieu traduit le quotidien féminin avec légèreté et ironie. C'est frais, drôle. On passe un bon moment.

Ma note : 14/20




Joséphine, Tome 2 de Pénélope Bagieu

Joséphine revient et décide de prendre sa vie en main ! Cette fois, c'est certain, elle va trouver l'homme de sa vie... Enfin, en théorie. Parce qu'en pratique, les choses s'avèrent un peu plus complexes que prévu. Plus incisif et beaucoup plus expressif, ce ton est à mon sens encore bien meilleur que le premier. Le personnage évolue et nous fait d'autant plus rire.

Ma note : 16/20





Joséphine, Tome 3 de Pénélope Bagieu


Ça y est Joséphine a enfin trouvé son Jules, son âme-sœur et se lance dans la grande aventure de la vie à deux ! Joséphine est heureuse et pourtant, ça l'angoisse... Et si le bonheur était de courte durée ? 
Or de question de tout gâcher, Joséphine est en mode combat et fait tout pour protéger son couple, jusqu'à découvrir une jolie surprise au creux de son petit ventre...
Ce tome est sans conteste le meilleur et celui qui présente la vie avec le plus de dérision. Loin d'être réservé aux femmes, la saga est un bon point de départ pour découvrir les petites obsessions féminines. A découvrir sans à priori.

Ma note : 16/20

Née à Soweto pendant l’apartheid, Nombeko Mayeki commence à travailler à cinq ans, devient orpheline à dix et est renversée par une voiture à quinze. Tout semble la vouer à mener une existence de dur labeur et à mourir dans l’indifférence générale. Mais c'est sous-estimer le destin... un facteur qui la conduit loin de l'Afrique du Sud et la font naviguer dans les hautes sphères de la politique internationale.
Des personnages hauts en couleurs, une aventure délurée sur fond de questions historiques et géopolitiques majeures et une pointe d'absurde, c'est suffisant pour faire un roman excessif, mais très réussit. 

Ma note : 15/20


On m'avait prévenu "Mélissa, 2016, c'est votre année !" et sur le plan littéraire, j'avoue qu'elle se présente comme très enrichissante ! 

4 commentaires:

  1. De belles lectures!
    Il faut absolument que je lise Au revoir là-haut, on en a lu des extraits en cours et ça a été un véritable coup de coeur pour moi!
    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un ouvrage magnifique et vraiment marquant! Je pense qu'il fera partie de mon Top 10 2016. Dans quel cours l'as-tu parcouru si ce n'est pas indiscret ?

      Supprimer
  2. De très belles lectures. J'ai flashé sur les Joséphine !!! J'avais adoré le film 1 et avec le 2 qui sort aujourd'hui, les livres me tentent bien. Honte a toi a nous faire acheter des livres ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est encore d'y céder." Je pense qu'Oscar Wilde avait raison, c'est bien de savoir écouter ses envies aussi =)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...