mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

mardi 26 janvier 2016

Joséphine, Tome 3 • Pénélope Bagieu


Chronique littéraire Joséphine 3 par Mally's Books
Ça y est Joséphine a enfin trouvé son Jules, son âme-sœur et se lance dans la grande aventure de la vie à deux ! Oui, Joséphine "change de camp" et rentre dans mon camp... alors forcément je me suis reconnue davantage dans les petits problèmes de couple et le changement de "statut" dans le regard de ses amis. En deux mots, elle flippe que ce moment de bonheur inattendu ne lui file entre les doigts.


La quatrième de couverture…


"Joséphine a « la trentaine », comme elle dit pudiquement. Elle n’est pas mariée, n’a pas d’enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue, mais s’épaissit sensiblement au niveau des hanches. Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec. Elle a aussi une soeur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison. Elle a des parents qui n’habitent pas la même ville mais qui réussissent à l’envahir et à la culpabiliser par téléphone. Elle a des copines mais aucune n’arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes. Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l’homme idéal, ce à quoi elle s’emploie activement (bars, salles de gym, clubs d’oenologie, Meetic…). En attendant, elle pleure devant les films à l’eau de rose. Joséphine a des tas de malheurs dont elle est bien souvent à l’origine : elle est maladroite, ne gère pas très bien ses relations professionnelles, peine à se faire entendre, fait des gaffes assez embarrassantes, et enchaîne les faux-pas dans sa vie amoureuse. Elle est en quelque sorte l’artisan de son propre malheur, mais veille à ne surtout jamais tirer de leçons de ce qui lui tombe dessus."

Mon avis…


Des trois albums, celui-ci est sans conteste mon préféré. Joséphine est toujours fidèle à elle-même : impatiente, maladroite, peu sûre d'elle, n'est définitivement pas une fine amatrice d'art... Pourtant le charme opère toujours ; ses considérations sont les nôtres, ses questionnements existentiels nous rappellent vaguement quelques hésitations que nous avons nous aussi pu avoir... C'est frais, drôle, pas toujours très subtil mais tellement réaliste.

Pour les quelques garçons intéressés par la découverte du genre féminin, je conseille cette BD à lire à tout âge car c'est un moyen plutôt ludique et complètement objectif de découvrir nos petits travers...*

Pour résumer…


J'aurais vraiment aimé qu'il y ait une suite aux aventures de Joséphine car dans les dernières planches, elle concrétise son rêve et s’apprête à devenir maman. Il y a vraiment matière à traiter le sujet de maternité et je suis un peu déçue que cela n'ait pour le moment pas inspiré Pénélope Bagieu. C'est dommage je reste un peu sur une impression d'inachevé... Mais qui sait, peut-être que l'auteure attend elle-même de faire cette expérience pour traduire ses émotions sur papier... C'est en tout cas tout ce que je lui souhaite et j'espère avoir l'occasion de retrouver Joséphine.

Enfin, dernier point, j'ai appris que la BD avait été adaptée au cinéma avec Marylou Berry dans le premier rôle. Je pense me laisser tenter, et j'espère surtout ne pas être déçue par l'incarnation du personnage. Et vous, avez-vous vu ce film ? Qu'en avez-vous pensé ?

Ma note…


16/20


Dans la même saga :


* Oui, on en a tous, mais il faut reconnaître que nous, les filles avons quand même plus d'autodérision....

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...