mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

dimanche 24 janvier 2016

Joséphine, Tome 1 • Pénélope Bagieu

Chronique littéraire Joséphine 1 par Mally's Books
J'apprécie vraiment de pouvoir couper mon rythme de lecture habituel avec une BD. C'est court, ça se lit très vite et j'aime surtout le fait qu'on puisse y décrire les situations de la vie quotidienne avec humour et cynisme. Malheureusement mes connaissances en la matière sont encore limitées, et si je connaissais le nom de Pénélope Bagieu, je n'avais jusqu'à présent jamais pris le temps de m'intéresser à son travail. Alors forcément il était important pour moi de réparer cette erreur et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert les trois BD Joséphine sous mon sapin cette année.


La quatrième de couverture…


" Joséphine a "la trentaine", comme elle dit pudiquement. Elle n'est pas mariée, n'a pas d'enfant, mais elle a un chat. Elle est blonde et menue, mais s'épaissit sensiblement au niveau des hanches. Elle travaille dans un bureau, avec plein de gens qui ne connaissent pas son nom, et un macho abject dont elle ne parvient pas à clouer le bec. Elle a aussi une sœur qui est mariée, et a des enfants blonds, souriants et polis plein sa grande maison. Elle a des parents qui n'habitent pas la même ville mais qui réussissent à l'envahir et à la culpabiliser par téléphone. Elle a des copines mais aucune n'arrive à la cheville de Rose, sa meilleure amie, solidaire de ses misères quotidiennes. Elle est terriblement fleur bleue et ne désespère pas de rencontrer l'homme idéal, ce à quoi elle s'emploie activement (bars, salles de gym, clubs d'oenologie, Meetic...). En attendant, elle pleure devant les films à l'eau de rose. Joséphine a des tas de malheurs dont elle est bien souvent à l'origine : elle est maladroite, ne gère pas très bien ses relations professionnelles, peine à se faire entendre, fait des gaffes assez embarrassantes, et enchaîne les faux-pas dans sa vie amoureuse. Elle est en quelque sorte l'artisan de son propre malheur, mais veille à ne surtout jamais tirer de leçons de ce qui lui tombe dessus. "

Mon avis…


J'apprends à découvrir l'univers du 9ème art avec plaisir. Soutenir la création de BD par des femmes est d'ailleurs un engagement que j'ai pris il y a peu de temps et qui me tient cœur ! Pour en savoir un peu plus, découvrez l'article par ici.

La force de la saga Joséphine, c'est l'autobiographie. Son fil rouge : l'ironie. Dans ce premier tome, on rencontre Joséphine, un personnage attachant, un peu paumée et tout en complexes, qui nous raconte ses petites misères de femme célibataire : la comparaison avec ses proches, les difficultés à se caser, le travail, la perception de soi, l'absence de tolérance des gens qu'elle côtoie et la présence de son fidèle compagnon de galère : Bradpitt, le chat.
J'aime beaucoup la figure du chat qui est bien plus qu'un animal de compagnie, mais plutôt une présence consolatrice sur laquelle Joséphine projette tous ses espoirs. Bradpitt, c'est le témoin d'une tranche de vie, le catalyseur d'un trop-plein d'amour à donner.

Bref, elle enchaîne les situations cocasses et les déconvenues personnelles tant et si bien qu'on a aucun mal à s'identifier à elle. Joséphine, c'est un peu l'anti-héroïne, l'archétype de la femme "normale" avec un petit côté Bridget Jones à la française. Elle ne rentre pas dans le moule imposé par la société et c'est ça qui est drôle !

Le talent de Pénélope Bagieu se résume à l'art de traduire le cynisme avec légèreté. Son trait est tout en rondeur, soutenu par les couleurs vives de ses planches, ce qui donne un tout très joyeux et très agréable à parcourir. Je trouve également la construction de la BD très intéressante. Dans ce premier tome, il n'y a pas d'histoire en continue, mais une succession d'anecdotes courtes qui permettent de bien asseoir la personnalité de Joséphine.

Pour résumer…


C'est une lecture fraîche, légère et amusante qui m'a fait passer un très bon moment. Bien sûr, ce n'est pas une BD qui m'a fait hurler de rire, mais on a envie d'en savoir plus. Joséphine va-t-elle prendre son avenir en main ? Va-t-elle atteindre ses objectifs et avoir enfin la vie parfaite dont elle rêve ? J'ai envie de connaître la suite.

Ma note…


14/20


Dans la même saga :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...