mes dernières chroniques



MES DERNIÈRES CHRONIQUES

mercredi 23 décembre 2015

D'après une histoire vraie • Delphine de Vigan

Chronique littéraire D'après une histoire vraie par Mally's Books
Ça fait des semaines, que dis-je des mois, que ce livre me faisait de l’œil ! Je l'ai acheté début septembre, peu de temps après sa sortie, attirée bien sûr, par le "phénomène littéraire" que prédisaient les critiques mais surtout par la dimension autobiographique que l'on prêtait à ce roman. Si seulement j'avais su à quel point cette dernière allait être importante...

Ce livre, je désirais le lire plus que n'importe lequel dans ma P.A.L et pourtant, j'ai laissé passer de nombreux ouvrages avant lui. Je me sentais presque impressionnée, pas vraiment prête à le lire. Puis le grand jour est venu et dès le premier chapitre, j'ai été prise d'un indéfinissable malaise. J'avançais pas à pas dans ma lecture ; ma gorge se nouait, mon cœur parfois s'emballait, la tension montait en moi. Je sentais une volonté de faire mal derrière les mots, une volonté qui n'émane pas de l'auteure mais de la situation qu'elle semble vouloir d'écrire. Dès les premiers mots j'ai fait corps à corps avec un personnage blessé et cette sensation de mal-être me touchait comme si j'étais moi-même la victime de l'histoire qui allait m'être contée.


La quatrième de couverture…


" Delphine est romancière. Elle est en couple avec un journaliste littéraire et vient de publier un roman sur sa mère qui a connu un succès inattendu. Après s'être consacrée pendant plusieurs mois à la promotion de son livre, elle traverse aujourd'hui une grande période de doute où toute tentative d'écriture est vouée à l'échec. C'est ce moment-là que L. choisit pour rentrer dans sa vie. Jeune femme fascinante mais à la vie plus que mystérieuse, L. va l'épauler dans son quotidien jusqu'à se rendre indispensable… "

Mon avis…


Delphine de Vigan décrit l'un des moments les plus frappants de sa vie. Elle sort d'un succès aussi fulgurant et qu'inattendu. Un succès qui la fragilise et la fait douter de sa propre légitimité en tant qu'auteure. On sent dans son écriture une réelle humilité, comme si elle se sentait gênée d'être ce qu'elle est : vivante, présente, intelligente. C'est dans cet état de semi-perdition qu'elle rencontre L, une femme d'une grande assurance, sophistiquée, tenace... Très vite, elle admire son élégance, son éloquence, sa capacité d'analyse, d'écoute et de réflexion.

D'une certaine façon, l'auteure, traduit les faiblesses de tous les êtres humains, cette envie que l'on a d'être regardé, que l'on s'intéresse à nous. Car cette forme d'égocentrisme comble une peur du vide et rassure quant à la perception que les autres peuvent avoir de notre propre personne. Après tout, on cherche tous un alter ego qui nous console, nous adule, nous comprenne. Delphine a invité L. dans sa vie parce qu'elle avait besoin de réconfort. L. devient un rempart contre les difficultés, elle la protège, la soutien, l'aide à démarrer une autre histoire. Peu à peu L, s'installe, se rend indispensable. Comme le ferait une amie, L analyse, donne son opinion, guide puis s'impose. Elle impose sa vision de la vie et du travail d'auteur, jusqu'à faire part de son scepticisme face aux projets littéraires de Delphine. Car pour L, seuls les travaux littéraires inspirés de faits réels, voire autobiographiques sont valables et répondent aux attentes actuelles du lectorat. Se met alors en place un mécanisme de destruction qui va pousser la romancière prometteuse à remettre toute sa vision de la littérature en question et entraînera même un profond dégoût de l'écriture.

Je trouvais le titre de cet ouvrage très particulier, très énigmatique, mais il fait finalement sens avec une simplicité et une justesse assez déconcertantes. L'ensemble de ce roman est fondé sur une ténue frontière entre la fiction et le réel. Au début le récit se construit sur des bases discrètes, les fils se tissent petit à petit et instaurent le malaise avec subtilité. L'histoire que nous conte Delphine de Vigan semble tellement romanesque qu'elle-même ne sait plus si elle a vécu ou inventé. Sa vie trébuche, puis bascule. Elle raconte avec une forme d'innocence comment ces deux années passées à se battre contre la prédominance du "réel" a créé une formidable matière pour le roman que nous, lecteur, lisons actuellement. A bien des égards on est proche d'un thriller psychologique…

Pour résumer…


J'ai particulièrement apprécié la simplicité et la franchise avec lesquelles l'auteure avoue ses faux pas, sans essayer de cacher la vérité. Pourtant ces choix personnels sont parfois lourds de conséquences pour sa carrière, son image... Elle fait des parallèles entre les faits et la réalité. Elle analyse, prend du recul et surtout s'intéresse à la pertinence des genres littéraires et a l'impact qu'ils ont sur le lecteur. Le livre explose et devient un ouvrage profondément marquant sur la fin.

Ma note…


17/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...